Au Gabon, fani łuskowca z koronawirusem – GEO

Au Gabon, fani łuskowca z koronawirusem - GEO

D’un geste, vendeuses de viande de brousse des marchés de Libreville cachent les petits pangolins entre gigots de sanglier i les carcasses de porcs eposy: la vente du mammifère recouvert d’écailles est formaldement interdite au

„On mange du pangolin depuis des années, n’amenez pas la maladie ici”, Peste Mélanie, vendeuse de legumes dans un marché de la capitale gabonaise où elle s’improvise porte-parole, les marchandes de viande préférant garder le silence.

Zwierzęta, uważane za ofiarę ONG de l’environnement comme le plus ofiara braconnage na świecie, stanowiąca efekt soupçonné dla wyposażenia chercheurs d’avoir transmis la maladie Covid-19 à l’homme march, sur un autre gibier, około 11 000 mil z Libreville do Wuhan w Chinach.

Wynik badania pandemii, w której znajduje się monarchia: w marszu gabońskim klienci vendeuses ont perdu leurs meilleurs.

Plusieurs el’e affirment que des acheteurs chinois venaient à overture du marché pour rafler toute leur offre, mais qui’ils ont desormais disparu.

Łuskowiec, zwierzę aux écailles d’or

AFP

Gaboński célèbrent w pełni wykorzystał Lianimal, uważany za płetwę mety, klienci asiatiques są zainteresowani akwakulturą, która przypomina Pangolin.

Utilisées dans la médecine chinoise, elles s’arrachent à prix d’or, „1000 dolarów za kilogram, plus ou moins comme l’ivoire”, aupres des reveneurs Illégaux en Chine, szczegółowo Luc Mathot, dyrektor ds. Conservation Justice a prix qu’il juge „śmieci” puisque les écailles „sont faites de keratine, donc de l’ongle”.

Una aubaine pour les chasseurs d’Afrique central, qui considèrent le pangolin comme „la cerise sur le gâteau” quand ils partent avec pour cible un autre gibier, explique Pauline Grentzinger, vetérinaire du parc national de Lekédi.

„Ils ne sont pas très farouches”, explique-t-elle: „quand ils vous voient, ils se roulent en boule, il faut se baisser pour les ramasser …”

Niestety, Pangolin jest espèce qu’il est nécessaire de protéger, selon elle: „to jest espèce peu pozorne à d’autres espèces et qui, en plus, reprezentujące aspekty unikalne d’ewolucji, c’est le seul mammifere recouvert d’écailles!”

Informacje o ruchu drogowym

AFP

Republika Nigerii i Demokratyczna Republika Konga to najpopularniejsze destynacje turystyczne w Pangolin, Gabonie, Fachon plus nieformalle, Chinois venus travailler w eksploracji lasów w najbardziej intrygujących i ciekawych miejscach, estyma i specjaliści z Pangolin i Cirad ( Międzynarodowe Centrum Współpracy w zakresie agronomii na rzecz rozwoju).

Prix ​​du pangolin gabonais, jusque-là consommé localement, a bondi ces dernières années, selon des chercheurs qui ont une une etude sur le sujet en 2018 dans laquelle ils accusent le traffic international d’avoir dopé la demande.

W Gabonie trzy z czterech afrykańskich grzędów Pangolin żyją w kraju, który odzyskuje 88% tego, co płaci. Normy ścisłej ochrony fauny adoptowanych, et le pays a euvré activement for que le pangolin géant soit classé w 2016 r., kiedy pojawiły się szczególne zagrożenia les plus menacées au monde et son commerce international interdit, afirme le ministre des Eaux et Forêts, Lee White.

„Nous faveons de la nadzoru aux frontières avec des equipes de chiens renifleurs” qui détectent les écailles, mais également l’ivoire des élephants o les les peaux de panthère, détaille-t-il.

Au niveau national, le gibier „peut être vendu entre membres d’une meme communauté” pour „un usage coutumier”, mais son commerce sur les marchés Libreville est „illégal”, precyzja M. White.

Mais les équipes de gardes leśnicy manquent parfois de moyens stawiają czoła aux réseaux internatsaux de trafiquants. Sauf sices derniers sont eux-mêmes impactés par la panique creée par la propagation du coronavirus.

„La Chine a farm marché aux viandes exotiques, depuis le temps que c’était demandé …”, według pani Grentzinger.

Aby uzyskać krótki przegląd bagien Libreville, alors qu’un seul cas de coronavirus a été détecté dans le pays, les amateurs de viande de brousse ne sont pas découragés.

„On nous avait parlé du singe, qui donnerait Ebola, et pourtant on continué à en manger et on n’a jamais eu ça”, skomentował Mélanie.

„Ca n’a pas d’impact sur la santé, au contraire, le plus ważne c’est de le manger frais”, mówi Tatiana, klientka.

Leave a Comment

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany.