Dans un sanctuaire centralafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin – GEO

Dans un sanctuaire centralafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin - GEO

W drodze do sylwetki prehistoryczne tandis qu’il progresse lentement dan les arbres de la forêt équatoriale centralafricaine. Mais les pisteurs n’ont qu’à écouter le frou-frou de ses écailles caressant les feuillages pour le repérer.

Contra les prédateurs, le maladroit pangolin à longue queue ne peut compter que sur son camouflage d’écailles brunes et sur sa petite taille. Arsenał magi.

Mammifere jest bardziej braconné au monde, łuskowiec jest ofiarą intensywnego ruchu na kontynencie afrykańskim. Selon une etude internaliale publiée en 2017 par la revue Listy konserwatorskie, entre 400 000 i 2,7 miliona łuskowców sont chassés chaque année dans les forêts d’Afrique central.

Combe de malheur pour lui, le mammifère to aussi soupçonné dla wyposażenia chercheurs chinois d’avoir transmisję nowego koronawirusa w Homme, sur un marché de gibier w Wuhan, en Chine.

Zawodnik thorie z wieloma ekspertami, ale który aurait dû cependant rndre sa chair ou ses écailles moins prisées w Afryce iw Chinach. Helas …

– Ecaille à prix d’or –

Dzisiejsza gra to szansa: pierwsze dwa parki narodowe Dzanga-Sangha, najpiękniejszy gmach sądu Centrafrique, to ostatnie sanktuaria twojej animacji w cywilizowanym kraju. Et l’un des rares schronienia au monde pour ce mammifère groźba wyginięcia.

Quant aux pisteurs, ce sont des scientifiques qui n’en ont ni après sa chair – réputée pour son goût -, ni après ses écailles, que la médecine Traditionalnelle chinoise s’arrache à prix d’or nonés thérapéverté.

Napisał weterynarz Maja Gudehus w Dzanga-Sangha na rzecz projektu badawczego unikalnego na całym kontynencie: edukatorzy łuskowców w środowisku naturalnym, w miesjcu, związkach i miedzach.

Car notoriété, który jest pełen malheurs, le pangolin est particulièrement méconnu des scientifiques.

Długie życie, terytorium, wyżywienie, nawyki rozmnażania, „Il n’existe quasiment aucune donnée sur le pangolin à longue queue, et à peine davantage sur les autre espèces africaines”, explique Maja Gudehus, en observant son protégé hauteurs

– Trudne do nauki –

L’animal, which s’immobilise et se roule en boule à l’approche du Danger, est particulièrement facile à capturer. Może być animaux les plus difficiles à etudier en captivité.

„On ne peut pas les garder plus de quelques jours. Ils ne prennent pas de nourriture, meurent de stress, de gastrites et d’autres problèmes qu’on ne connaît pas encore”, powiedziała Maja Gudehus.

Unikalne rozwiązanie to „monitory” aktualizowane codziennie o konkretne identyfikatory, z uwzględnieniem Pigmejów regionu. Nauka Baaki, fins connaisseurs de la forêt, jest niezbędna dla pister ces animaux kruche et craintifs.

Na trzydziestym etapie procesu badawczego premier s’est volatilisé i deuxième a été victorye d’un pasożytnicze jusqu’alors inconnu.

„D’habitude, on peut sentir quand un animal va mal. Mais les pangolins, eux, peuvent mourir en une demi-heure sans qu’on n’ait le temps de s’en apercevoir”, wyjaśnia Maja Gudehus.

Ten weterynarz suisse doit faire avec les moyens du bord dla prodiguer les soins nécessaires. Son laboratoire est aussi sa maison: une minuscule case assiégée par la forêt, où s’amonorable ouvrages scientifiques et boîtes de materiel medical, entre le lit de camp et le mikroskop.

W końcu jest to moralna i etyczna pasja nauki: „tout reste à découvrir! Główne zasady wyrafinowania naukowego, które opierają się na Elizabeth Page, zostały napisane w 1940 roku. Il faut qu’on se dépêche!”, S’entousiasme-t-elle.

– Informatorzy –

„Avant, na voyait beaucoup de pangolins”, zapewnia Didon, un des meilleurs pisteurs Baaka de la région. „Aujourd’hui, c’est devenu rzadkie”.

Ale jeśli czwartorzędne espèces présentes en Centrafrique sont protegées, la loi est bien difficile à faire szacunek: les deux tiers du Terrioire sont aux mains de groupse rebeles.

„Contrairement aux éléphants, les pangolins sont très difficiles à suivre, et c’est rare de pouvoir arrêter les braconniers pendant la chasse”, nazwa Luis Arranz, en charge du parc national pour le Fonds mondial pour la nature (WWF). „On doit s’en remettre aux saisies sur la route et à nos informateurs”.

Quelque część biura parc, il faut pousser une porte de metal pour avoir un aperçu de l’ampleur du trafik: des caisses sur des étagères débordent d’écailles qui étaient destinées au marché chinois. Szacunkowa butinowa liczba stulatków nacjonalistów w Europie.

„Ici, beaucoup de gens font ça”, zapewniają un chasseur de la région sous couvert de l’anonymat. „Garnek d’écailles łuskowców, ça se vend environ 30.000 franków CFA (45 euro). S’il y avait du travail ici, les gens ne chasseraient pas”, assene-t-il.

Leave a Comment

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany.