La guerre en Ukraine dans l’œil de la 34ième edition de Visa pour l’Image à Perpignan – France 3 Régions

La guerre en Ukraine dans l'œil de la 34ième edition de Visa pour l'Image à Perpignan - France 3 Régions

Événement majeur pour les passionnés du photojournalisme, „Visa pour l’image” Revient à Perpignan du samedi 27 sierpnia au 11 września. Festiwal skupia się w tym roku na konflikcie na Ukrainie w pięciu ekspozycjach.

Vivez le Festival Interceltique:
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Visa pour l’image, c’est une fenêtre qui s’ouvre sur le monde, trois semaines par an à Perpignan. Cette année encore, pour do 34ième edition, le Festival fait honneur na reputację d’eveilleur de conscience, lub pluto de réveilleur.

Comme à son habitude, l’événement rassemble des photos du monde entier que l’on découvrira gratuitement dans vingt-cinc expositions. Jusqu’au 11 septembre, cet événement majeur du photojournalisme proponuje ekspozycje, projekcje et débats mettant en valeur et expliquant le travail des Photographers de presse.

Powstały w 1989 roku festiwal pozostaje oknem otwartym na świat, dzięki zespołowi ludzi z pasją, aktywnych za kulisami.

C’est mon sang, c’est mon ADN, le jour où je ne ferais plus ça je mourrais et vous ne me verrez plus !

Jean-François Leroy, dyrektor i współzałożyciel festiwalu.

Parmi les grands faits d’ctualité, difficile de faire l’impasse sur l’Ukraine. Ekspozycje Quatre lui sont consecrats. La guerre au quotidien, comme l’enfer de Boutcha ou de Marioupol.

Lucas Barioulet, współpracownik régulier du Monde, wyeksponować jego zdjęcia i ujawnić codzienne życie populacji zagrożonych rosyjskimi bombami. Tandis que Daniel Berehulak du New York Times Montre à travers syn les longs mois passé à Boutcha stać się tristement celèbre par les masakry cywilów commis dans cette ville.

Ekspozycje czteroosobowe, plus une. Un reportage évenement, le contre-champ, le meme conflit, mais vu de Moscou. Le nom du photographe, russe, ne sera dévoilé que samedi pour des raisons de sécurité.

„On a pris autant de precautions car il ya une grosse répression. Tous les textes et les les légendes ont été pesés au trébuchet par des avocats moscovites. me sens pas prêt à zakładar une peine d’emprisonnement de cinq ou ten ans”, wyjaśnił Jean-François Leroy.

Autre theme qui prend de l’ampleur, l’environnement. Czasami, aby uczcić piękno naszej planety, należy przesłuchać pewne praktyki, które narażają ją na niebezpieczeństwo.

Wystawa La sixième wyginięcie, de Alain Ernoult alerte sur l’effondrement des ekosystems avec des images au plus près des species animales. Alexis Rosenfeld, quant à lui, permet une immersion dans les fonds marins avec des majestueuses mais kruche baleines, avec son projet 1 ocean Nie jestem partnerem UNESCO. Problem surpêche dokumentuje również sześcioletnia praca George’a Steinmetza, à travers les sept mers.

Brent Stirton bada la viande brousse. Ebola, Covid-19, SRAS, małpia ospa i inne choroby odzwierzęce występują, gdy patogen przechodzi z dzikiego zwierzęcia na człowieka i może przekształcić się w epidemię lub pandemię. Des millions de personnes à travers le monde konsumpcja de la viande de brousse, qui est une ważne źródło d’alimentation pour de nombreuses społeczności wiejskich. Cette viande est souvent perçue comme plus saine, et de solide croyances culturelles viennent enhancer cette idee.

Brent Stirton, s’est interéssé au fenomen de la viande de brousse longtemps avant que l’on parle de Covid et vous verrez dans son exposition, le premier pangolin rôti que l’on voit, c’est en 2018. Więc, il avait antycypacja pandemia. Il ya quand même des interakcje homme-animal qui sont indiscutables”, kontynuuje Jean-François Leroy.

Au total, 25 expositions à découvrir gratuitement, le program est sur le site de Visa pour l’Image.

Comme chaque année, la większości des travaux seront exposés au Couvent des Minimes. Des expositions seront équalme à découvrir à la Caserne Gallieni, l’église des Dominicainsau Pałac Kongresowyla Chapelle du Tiers-Ordrele Pałac CortsjaHotel PamsjaUniwersytet Ancienne itp Maison de la Catalanité.

Les images d’Ukraine, mais aussi du retour des talibans en Afganistan, des conflits en Syria, au Yémen, au Soudan seront ainsi à découvrir, ou à revoir, sur écran géant au Campo Santo, site mediéval
emblematyczny Perpignan. Des débats, conférences, hommages et rencontres avec des Photographers emaille aussi les journées du festival.

Le travail des médias pour „déarmer les fake news” będzie jednym z tematów wymiany, Jean-François Leroy zaprasza à ne pas y voir „un clou de plus dans le cercueil du photojournalisme classique, mais zamiast un tool supplémentaire dans l’ecosystem de l’information, pour richir le message que véhicule l’image”.

Les différences prix, qui recompensent les meilleurs reportages de l’année écoulée, seront remis à partir du 31 août, avec en point d’orgue le Visa d’or News au cours de la soirée du 3 septembre la se clôture.

Leave a Comment

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany.