Fréquence Asie – Łuskowiec, Covid i kłusownictwo – rfi.fr

Fréquence Asie - Łuskowiec, Covid i kłusownictwo - rfi.fr

Opublikowany przez :

Od początku pandemii koronawirusa świat odkrył łuskowiec, który (być może) pozwoliłby wirusowi przejść ze zwierzęcia na człowieka. Ten mały ssak z Azji, ale także z Afryki nie jest tak dobrze znany jak nietoperz, który jako pierwszy był nosicielem wirusa z linii Covid-19. Le pangolin, lui, était jusqu’ici surtout connu par les braconniers, qui ont amené sa population au bord de l’extinction.

« Łuskowiec to wyjątkowe zwierzę », exille d’entrée Lisa Hywood, dyrektor Fundacji Tikki Hywood : « c’est le seul mammifère qui ait des écailleselles recouvrent tout son corps pour le protecter. » Fundacja, która powstała w Zimbabwe na początku lat 90., stara się chronić łuskowce w 35 krajach Afryki, w których występują.

Mais d’abord, penchons-nous sur l’animal, qui semble tout droit sorti de la préhistoire. En fait, le corps du pangolin est tout entier oddany jednemu zadaniu: jedzeniu, a dokładniej des termites et des ants. D’où cette carapace d’écailles, ces paupières dures qui l’impêcent de se faire piquer les yeux, et (pour les deux species qui se displacent sur le sol) ces pattes avant dotées de griffes très puissantes qui dlumetuv la terre pour se nourrir, en utilisant une ogromne langue collante parfois aussi longe que leur corps.

Et puis il ya aussi cette capacité du pangolin à se rouer en une boule compacte quand il est en danger, « impénétrable, chez surees espèces, pour les dents ou les griffes d’un lion ”, zauważa Lisa Hywood. Mais cela joue contre lui, car du coup « ils sont très faciles à chasser : vous n’avez qu’à ramasser cette boule et la glisser dans un sac, alors que pour un rhinocéros ou un éléphant il faut beaucoup plus d’équipement – ​​Céquipement – ​​ce, amunitions… est peut-être pour cela qu’il est le mammifère le plus trafiqué au monde. »

Viande et écailles

Le pangolin d’Afrique est surtout chassé wlać sa viande. En Chine, ce sont ses écailles lub encore son śpiewał que l’on utilise, wlać faire różne mikstury nie une censée powiększać męskość. Pamiętaj, że łuskowiec nie ma właściwości leczniczych – jego łuski są wykonane z keratyny, czyli materiału, z którego są wykonane paznokcie. Mais depuis les années 2000 l’utilisation de ces écailles a fait exploser le trafic de pangolin, particulier en Afrique où l’on envoie maintenant ses écailles en Chine.

Pour augmenter sa valeur, le pangolin est souvent capturé vivant, et c’est peut-être ainsi que le nouveau coronavirus (on y vient) est passé de l’animal à l’homme. Car si la chauve-souris jest debiutem de la chaîne (c’est le „reservoir”), pour que le virus passe à l’homme il faut un „hot intermédiaire”: rola que le pangolin a peut-être joué.

Koronawirus

Entre 2017 et 2019, avant l’épidémie de Covid-19, des prélèvements avaient été faits sur des pangolins saisis par les douanes. « Nie zidentyfikowano żadnych wirusów związanych z SARS, odpowiedzialnych za poprzednią epidemię „, wyjaśnia Alexandre Hassanin, specjalista w dziedzinie genomiki w Muséum national d’histoire naturelle de Paris: ” A potem, après le début de l’épidémie, na s’est aperçu, że niektóre ze zidentyfikowanych linii były bardzo zbliżone do SARS-CoV-2 », c’est-à-dire du wirus humain.

En fait si, chez les chauves-souris, le génome est plus proche du virus humain, au niveau du «domena de liaison», c’est le pangolin qui est beaucoup plus proche. Et ce „domaine de liaison”, ce sont ces białka, zwane spicules, qui permettent au virus de rentrer dans cellules humaines. « Sugeruje to, że te wirusy znalezione w łuskowcach są zdolne do zarażania ludzi ”, konkluduje Alexandre Hassanin.

L’infekcja

Mais pour cela, il faut que le pangolin entre en contact avec le virus. Alexandre Hassanin a pensé à plusieurs théories: un pangolin entre dans une grotte remplie de chauve-souris, l’une d’elles, malade, tombe sur le sol. Les fourmis les devorent, avant d’être à leur tour mangees par un pangolin. « Peu prawdopodobnie „, ocenia badacz, który wskazuje, że łuskowiec jest samotnym zwierzęciem: après être tombé malade, il doit mourir logicamente deux semaines, seul dans la forêt, sans avoir rencontré et donc infecté un autre pangolin. Pour autant il ya toujours la possible qu’il soit « Dans l’espace de ces quinze jours, être attrapé par un chasseur, qui va l’emmener en Chine où il va être consommé. »

Autre hypothèse : que des pangolins aient attrapé, alors qu’ils étaiten en cage, le virus d’une autre espèce à identifikator : « Je pense quand même que ce sont les condition de captivité qui sont responsable de cette epidémie. Zwierzęta te, raz zebrane, nieszczęśliwie pour eux maintenu assez longtemps en cage dans des des condition dramaiques, avec beaucoup de maladies – il ya la pneumonia, mais aussi beaucoup d’autres wirusy qui à mon avis séces.mauxentre à mon avis séchangent entre Ils peutun aussi être en contact avec des chavesouris, moins souventes vivantes, mais un animal mort peut aussi transmitre le virus. » Po wybuchu pandemii Chiny zakazały polowań, transportu i handlu dzikimi gatunkami.

Une populacja au bord de l’extinction

Czy strach wystarczy, by uratować łuskowiec? « Po pierwsze, il faut voir si la China fait respektujący decyzję cette », tempère Lisa Hywood, qui estime que « 14% chińskiej populacji będzie bezrobotnych », car vivant du commerce des animaux sauvages. Pour ce qui est de l’Afrique, ściga dyrektora Fondation Tikki Hywood, « les Gouvernements musi chronić leur population du coronavirus, s’inquiéter de l’emploi: où pensez-vous qu’ils metten le pangolin sur leur liste de priorités ? Et quand vous ne pouvez pas nourrir votre famille et que vous voyez dans la brousse un pangolin, vous n’allez pas le tuer? » Depuis quatre ans, le commerce du pangolin est pourtant interdit au niveau mondial, mais le traffic Continue. Le petit mammifère compte huit espèces, Quatre en Asia, Quatre en Afrique. Elles sont toutes au bord de l’extinction.

Ponowne rozproszenie od 31 maja 2020 r.

.

Leave a Comment

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany.