Après les trafiquants, les chiens errants s’acharnent sur les pangolins de Taïwan – Magazyn GoodPlanet

taiwan pangolins chiens errants

Hsinchu (Tajwan) (AFP) – Victim du trafic, le pangolin a l’homme pour principal prédateur. Więcej na Tajwanie, mała mammifère w ecailles fait w nowej ennemi: les chiens błędny, nie eksplodować populacji.

Depuis cinq ans, ces chiens ne sont plus abattu à Taïwan, et sont de plus en plus nombreux. Tseng Shao-tung, weterynarz od 28 lat, constatate de premier ce qu’un molosse est zdolny de faire subir à un pangolin.

Mois dernier, w klinice lub w pracy w Hsinchu, w Taipei, w życiu młodego mężczyzny, który jest dostępny w agonii w naturalnym zawieszeniu dni, w otoczeniu kolejki.

« Il a une grande plaie ouverte sur la queue et les tissus de son corps se sont decomposés », raconte M. Tseng en retournant soigneusement le pangolin sous anesthésie pour désinfecter sa ranre béante.

C’est le cinquième pangolin que M. Tseng et ses collèges ont sauvé cette année. Tous ont été ofiary ataków przypuszczają, że są błędni.

Chen Yi-ru, główny lekarz weterynarii, powiedział, że w ciągu ostatnich pięciu lat zauważył stały wzrost liczby łuskowców z urazami. La plupart d’entre eux avaient la queue sectionnée.

[À lire aussi Afrique du Sud: l’hôpital de la seconde chance pour les pangolins, victimes du braconnage]

Les pangolins, couverts d’écailles dures qui se cevauchent, se roulent en boule en cas de Danger mais leur tail reste wrażliwy. „C’est pourquoi, lorqu’il est attacé, la queue est generale la premiere à être mordue”, wyjaśnia Mme Chen.

Les attaques de chiens, qui explicient plus de la moitie des damage depuis 2018, sont devenues „la principale menace pour les pangolins à Taïwan”, ont averti des researches et des responsables de l’environnement dans un report publié l’année dernière.

Pangoliny są uważane za ssaki najbardziej dotknięte nielegalnym handlem na świecie.

La creyance non prouvée, en médecine traditionnelle chinoise, selon laquelle leurs écailles en kératine favorisent la lactation chez les mères allaitantes, decimé les populs de pangolins en Asia et en Afrique, malgré une interdiction une interdiction une financiale.

[À lire aussi Maroc : le fléau des chiens errants]

Les huit espèces de pangolins des deux kontynents totes toutes classées comme étant en groźba wyginięcia.

Tajwan jest przykładem udanej ochrony.

Après avoir failedi disparaître de l’île en raison d’une chasse masowe entre les années 1950 i 1970, le pangolin de Formosa i prosper depuis qu’une loi a protégé l’espèce w 1989 i que les les people du pays ont été s. Szacuje się, że populacja à l’état sauvage wynosi od 10 000 do 15 000 osobników.

Jednak wzrost populacji bezpańskich psów w wyniku konsekwentnej od 2017 r. polityki polegającej na zaprzestaniu uboju jest niebezpieczny dla łuskowców, stwierdza Chan Fang-tse, weterynarz i badacz z Institut of recherche sur endemic gatunków Tajwanu.

„Les pangolins sont les plus touchés car leur habitat recoupe w dużej mierze celui des chiens et ils ne se displacent pas aussi vite que les autres animaux”, wyjaśnia M. Chan.

Les pangolins de Formosa są również wrażliwe ze względu na ich słaby wskaźnik reprodukcji. Animaux pasjanse, ils ne s’accouplent qu’une fois par an et ne donnent naissance qu’à un seul petit, après 150 jours de gestation.

Les programmes de reprodukcja en captivité ont peu de success. „Il est peut-être plus difficile d’élever des pangolins que des pandas”, ocenia M. Chan.

L’augmentation du nombre de pangolins blessés suppose un autre défi pour les soignants: trouver assez de ants et de termites pour nourrir ces gourmets difficiles, qui rejettent souvent les mélanges de larve de substitution.

„Nous devons être constant à l’affût et aller chercher des nids de ants deux les deux jours maintenant, car nous avons plus de pangolins à l’affût”, wyjaśnił weterynarz Tseng Shao-tung.

Un pangolin peut manger chaque jour un nid de ants de la taille d’un ballon de football. Rząd wezwał ludność do sygnalizowania gniazd mrówek, aby pomóc weterynarzom nakarmić swoich emerytów na wagę przed wypuszczeniem ich do natury.

Mais le pangolin blessé nie zajmuj M. Tseng devra prawdopodobnie être sendeau dans un zoo après sa guérison.

„Il aura du mal à climber aux arbres et ne sera pas possible de se rouler en pelote”, wyjaśnia M. Tseng. „Il est devenu incapable de se protecter dans la nature”.

© AFP

Leave a Comment

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany.